Les dialogues d’Archipel

26 janvier 2010 par Philippe Mijon Laisser une réponse »

J’avais 13 ans quand a été publiée pour la première fois la méthode Archipel, de J. Courtillon et S. Raillard. Autant dire que j’étais encore loin de l’enseignement du FLE… A mes débuts, j’utilisais Libre Échange : c’était toujours J. Courtillon mais quelques années plus tard ; je crois que je ne connaissais même pas Archipel ; tout au plus l’avais-je un peu étudié durant mes études. Bref, à l’époque, Libre Échange n’était déjà plus une méthode récente et Archipel était carrément vieille…

Quelques «anciens», à l’Alliance Française, continuaient cependant à l’utiliser et plus spécialement ses dialogues, qu’ils faisaient mémoriser aux étudiants débutants.

Plus tard, à la fin des années 90, quand je me suis spécialisé en phonétique verbo-tonale à l’Université de Mons, je me suis aperçu que les formateurs reprenaient également les dialogues d’Archipel durant les séances de travail avec les étudiants.

De fait, je reconnais utiliser moi-même, et depuis longtemps maintenant, les dialogues d’une méthode «d’un autre âge» ; tant et si bien que, comme tous les fondus d’Archipel, j’ai fini par les connaître par coeur.

Mais qu’ont donc de si spécial les dialogues d’Archipel ? En presque 30 ans, on a dû créer du matériel didactique qui soit au moins aussi bon !

Je vois deux explications. D’abord, pratiquement pour la dernière fois, la priorité y est donné à l’oral. C’est qu’Archipel est la dernière méthode SGAV (elle est aussi, à l’état embryonnaire, la première méthode communicative). On assistera ensuite à une longue éclipse de l’oral, et de la phonétique en particulier, dont nous sortons à peine. Souvent insipides, les dialogues des méthodes communicatives ont parfois atteint une médiocrité impressionnante ! Ceux d’Archipel, même s’ils ont vieilli, gardent encore une fraîcheur et une justesse étonnantes : fabriqués, ils sont pourtant possiblement authentiques (voir par exemple, et dès les premières unités, la variété des registres, qui ne se limitent pas au registre oral standard).

La seconde raison est dans la qualité de l’enregistrement des documents. Conséquence immédiate du peu d’intérêt donné à l’oral pendant plus de 20 ans: les documents sonores des méthodes étaient débités par des locuteurs au naturel au moins aussi grand que celui des enfants de l’école primaire récitant leurs leçons : intentions et prosodies complètement fausses, souvent trop articulés (car il-est-in-dis-pen-sa-ble-de-bien-ar-ti-cu-ler-pour-les-dé-bu-tants, n’est-ce pas?), cela donnait non seulement un français oral qui n’était pas réel mais devenait un puissant soporifique pour des étudiants qui, ne sachant pas encore parler français, ou si peu, sentaient bien qu’il y avait là quelque chose qui clochait. Il faudrait donc dire et répéter – et j’ai toujours été surpris de ne l’avoir jamais lu ni entendu nulle part- que les documents sonores des méthodes doivent être enregistrés par des professionnels ou au moins des amateurs éclairés. Être prof ne garantit pas du tout de la qualité de la locution, et être copain du prof qui fabrique la méthode encore moins. Il est vrai que les maisons d’édition n’y mettent pas vraiment du leur. Je me souviens d’avoir assisté à l’enregistrement d’une méthode et découvrir avec effarement le misérable budget alloué aux studio, acteurs et techniciens : il était impossible, dans ces conditions, qu’on puisse espérer obtenir un résultat décent.

Les dialogues d’Archipel sont tous (à quelques réserves près ici ou là) phonétiquement justes: ils sont joués, et bien joués, la prosodie est réelle et proche de l’authentique, le «e» caduc disparaît parfois (avec toutes les conséquences phonétiques que cela entraîne), le débit est normal. Enfin, ses séquences sont découpées, d’une manière aussi précise qu’authentique, en groupes rythmiques très courts (ce qui explique la popularité de ces dialogues durant les séances de travail en verbo-tonale) : «Qui est-ce ? Tu l’connais ?» : 2 / 3 ; «Oui, c’est Jacques Durant, c’est mon voisin, il travaille à la poste» : 1 /4 / 4 / 3 / 3.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Publicité

26 commentaires

  1. Silvia dit :

    Bonjour Philippe,
    Je suis venue à vos séances de correction verbo-tonale à l’Alliance Française en 2008 et j’en garde un bon souvenir.
    Félicitations pour l’article.
    Merci de me prévenir si vous organisez de nouvelles formations ou séances parce que j’y serais très intéressée.
    Sílvia

  2. philippe dit :

    Bonjour Silvia,

    C’est toujours agréable d’apprendre que ces séances ont été profitables ! Pour l’instant il n’y a aucune formation de ce type qui soit prévu ; mais je vous tiendrai au courant si cela changeait !
    A bientôt !
    Philippe

  3. Salut!
    j´ai appris la langue francaise avec cette methode. Auriez vous quelques extraits des dialogues? je suis le createur d´un groupe a facebook et mes amis et moi avons un peu de nostalgie pour cettes sessions de grammaire…je suis alle a l´universite pour 3 ans mais j´ai change d´avis et je suis devenu cuisinier. Cettes lecons ont ete bien imporatnts pour moi pour developper un profil professionnel complet.
    je serais bien heureux de me rencontrer avec mes memoires…si vous avez quelques idees de web sites ou je peux trouver dialogues, excercices et d´autres infos sur ce sujet je serais bien content.

    merci beaucoup!

  4. Philippe dit :

    Bonjour Francisco,

    Comme on dit, vous ne pouvez pas mieux tomber : je compte mettre en ligne à rentrée, en septembre, les dialogues d’Archipel pour que tout le monde puisse les consulter ! Pour l’instant, je suis en vacances 🙂
    Patience donc !

    Philippe

  5. Bayram dit :

    Philippe, merci de partager avec nous cette belle experience d’Archipel! Je suis turc et j’enseigne le français en Turquie. Je suis en train d’écrire un temoignage concernant mon expérience dans un lycée où j’ai donné des cours de conversations avec la méthode Archipel pendant 30 heures. Auriez-vous la gentillesse de répondre à quelques questions que je vous poserais dans quelques jours?
    Merci d’avance.

  6. Philippe dit :

    Bonjour Bayram,
    Bien sûr, avec plaisir ! Dans quel but écrivez-vous ce témoignage ?
    Je ne peux pas vous assurer que je répondrai rapidement : je suis en vacances en ce moment et regarde un peu moins souvent le blog… Mais promis ! envoyez-moi vos questions !
    A bientôt !

  7. Magali dit :

    Bonjour Philippe,
    je viens de lire avec grand intérêt certains de vos articles sur la verbo-tonale et sur Archipel. C’est très amusant de retrouver dans vos observations certaines des réflexions que je me fais souvent et qu’il m’arrive de proposer aux enseignants de langues étrangères à qui j’explique la VT. J’ai moi-aussi suivi la formation de Mons, en 2001 (on a dû se manquer de peu) et j’ai participé en tant de formatrice à celle de 2008 et, devinez quoi, le premier texte qui nous est tombé entre les mains a été celui d’Archipel!
    J’avoue que j’en ai transformé quelques uns pour les besoins de groupes linguistiques particuliers (anglophones ou italophones) au cours des ans, mais ils restent toujours aussi plaisants et relativement indémodables dans le fond.
    C’est très sympa à vous de partager votre vécu de prof de FLE. Merci beaucoup!

  8. Philippe dit :

    Bonjour Magali,
    Oui nous avons dû nous manquer de peu ! Mais je croyais que, Pietro Intravaia ayant pris sa retraite, les formations en verbo-tonal à Mons n’existaient plus ? Qui organise cette formation à Mons dorénavant ? J’ai croisé Michel Billières plusieurs fois ces dernières années lors de réunions ou congrès (la dernière fois en 2009 durant le congrès international de verbo-tonal organisé par l’Université Autonome de Barcelone). Je lui ai demandé à chaque fois de réfléchir à l’organisation d’un petit séminaire destiné à tous ceux ayant suivi la formation estivale à Mons, histoire de faire une « révision des 10 000 kilomètres » : je trouve que ce serait intéressant pour tous de partager nos expériences et parfois nos doutes, et de revoir un peu la méthodologie dont parfois nous pouvons nous éloigner sur certains points. Qu’en pensez-vous ?
    A bientôt !

  9. Clara dit :

    Bonjour Phillippe
    J’ai moi aussi lu vos article avec beaucoup d’interet et ai aussi suivi la formation en verbo-tonale a Mons et je pense que votre idee de seminaire est excellente. Je travaille en universite et on me demande d’integrer pour la rentree prochaine un element de verbo-tonale en classe. J’aurais bien besoin de reviser la methode! Mon public est anglophone et je crois me souvenir que P.Intravaia avait parle de CDs (qui regroupaient les erreurs selon la nationalite des apprenants) qui accompagnaient son livre. Auriez-vous les references et savez-vous ou je pourrais les trouver?
    Merci bien d’avance pour votre reponse

  10. Philippe dit :

    Bonjour Clara,
    Les cds qui accompagnent sa méthode (Formation des professeurs de langue en phonétique corrective : le système verbo-tonal, CIPA, Mons, 2003) ne regroupent pas les erreurs selon la nationalité des apprenants ; ils permettent surtout de voir (enfin, d’écouter plutôt !) les différents processus de remédiation en V-T. Vous devriez les trouver en vous adressant directement au CIPA à Mons. Les enregistrements sont de médiocre qualité mais c’est mieux que rien.
    Si les anciens du stage de V-T à Mons parviennent à se mettre d’accord pour une séminaire de « rappel » en V-T, ce serait génial ! Alors ? quand est-ce qu’on le fait 🙂 ?
    Bien à vous.

  11. Clara dit :

    Merci Philippe pour ces infos.
    Je vais me renseigner pour les cds. En ce qui concerne le seminaire de « rappel » j’ai en general du temps a Paques (mais pas cette annee car trop court) et en juillet/aout.
    Avis aux amateurs!
    Clara

  12. Philippe dit :

    Pas de quoi !
    Pour les anciens de Mons, je ne pensais pas organiser moi-même ce séminaire de rappel : il faudrait voir si on ne pourrait monter quelque chose avec l’université de Toulouse par exemple et le laboratoire que dirige M. Billières.
    A bientôt !

    Philippe

  13. Clara dit :

    C’est exactement ce que je comptais faire, je m’en occupe cette semaine et je vous tiens au courant.
    Clarisse

  14. Flavio dit :

    Salut, Philippe.
    Je suis brésilien et je voudrais savoir si c’est encore possible de trouver ces dialogues d’Archipel en cassette même ou peut-être en audio cd? Je vous prie de me donner la reponse par mail, svp.
    flaviold@ymail.com.
    Merci d’avance,
    Flavio

  15. Philippe dit :

    Bonjour Flavio,

    A ma connaissance, ces documents sonores n’ont jamais été réédités depuis les années 80. Vous devriez les trouver (en cassettes) dans le centre de documentation pédagogique d’une Alliance française ou d’un centre culturel.

    Philippe

  16. Isabella dit :

    Bonjour, je suis formatrice de formateurs dans une université brésilienne et Archipel occupe encore une place très importante dans les cours de FLE à côté des méthodes plus récentes évidemment. Est-ce qu’il existe un fichier avec les dialogues enregistrés en ligne? Merci!

  17. Philippe dit :

    Bonjour,

    Désolé de vous répondre si tard ! A ma connaissance, il n’y a pas de fichier des documents sonores d’Archipel. Comme ils n’ont jamais été réédités, on trouve uniquement les dialogues sur support cassette ! Si jamais vous les trouviez finalement en ligne, merci de me faire signe !

  18. Rosario dit :

    merci bien de partager avec les professeurs de français L.E. toutes vos connaissances et souvenirs. J’exerce en Espagne et j’aimerais savoir s’il serait possible d’avoir les dialogues audio d’Archipel? ce serait une grande aide pour accompagner le support écrit.

  19. Philippe dit :

    Bonjour Rosario, eh bien il est maintenant difficile de trouver ces documents audio. Si vous avez un Centre de Documentation Pédagogique dans un Institut ou une Alliance près de chez vous, demandez-les : s’ils ne sont plus sur les étagères, ils sont peut-être encore dans une arrière-salle à prendre la poussière…

  20. Leon dit :

    Bonjour, je m’apelle Leonardo Bandeira – Brésil. C’est fantastique de retrouver, grâce à ce blog, la version numerique des audios d’Archipel. Merci à Margot Krebs Neale qui a fait le travail!
    voila:

    https://www.youtube.com/channel/UC8iONzywv4ql6p08tQgTc6w/videos

  21. Bonjour Leonardo,
    Oui, Margot a rendu service à beaucoup de professeurs fondus des dialogues d’Archipel !

  22. Silvina dit :

    HOla!! Yo aun conservo el libro, pero trato de conseguir los dialogos los cuales tenia en cassette y perdi 🙁 Genial seria encontrarlos en digital, fue el mejor metodo que vi, y eso que estuve viendo varios porque no me decidia con cual empezar a dar clases…..Saludos!!

  23. Tim Gould dit :

    Please forgive my English. I am having trouble finding the audiocassettes (or CDs) that went with this amazing book series. Is there somewhere where I can buy the book •and •recordings together? Or is there somewhere where the audio is available online? Thanks very much for any help!
    Tim

  24. You are forgiven, Tim ! 😉
    The audios are available on youtube :
    https://www.youtube.com/watch?v=HQPEBQJ4Y4w

    Bonne écoute !!

Laisser un commentaire