Articles Taggés ‘Formation’

Stage d’initiation à la méthode verbo-tonale

14 mars 2017

Bonne nouvelle pour tous ceux qui m’avaient contacté en regrettant qu’aucune formation ne soit proposée aux professeurs désirant s’initier à la méthode verbo-tonale ! Du 3 au 8 juillet prochain, le C.I.P.A. (Centre International de Phonétique Appliquée de Mons, Belgique) organise, en collaboration avec l’Université de Mons et la Universitat Autònoma de Barcelona, un stage de 35h : son objectif sera de former des enseignants de français, d’anglais, d’espagnol et/ou de catalan à l’application de la méthode verbo-tonale dans l’enseignement-apprentissage des langues étrangères ou secondes. Le stage aura lieu à Barcelone.

Pour les plus courageux, il sera donc possible de s’initier à la méthode début juillet à Barcelone et de l’approfondir à Padoue du 21 au 30 août !  😉 Bel été en perspective, donc !

Voici le formulaire d’inscription à renvoyer au CIPA :

Stage VT Formation Bcn 2017 Français

 

Stage de perfectionnement en verbo-tonale du 21 au 30 août 2017

3 février 2017

L’été prochain, tous les enseignants ayant déjà suivi un séminaire intensif de sensibilisation à la méthodologie verbo-tonale pourront se perfectionner à Padoue. Organisé par l’Alliance française de Padoue, la Scuola Superiore per Mediatori Linguistici CIELS de Padoue et l’Université de Mons, le stage se déroulera entre 21 août et le 30 août et prévoit trois options :

  • Perfectionnement 1 du 21 août au 25 août (35h)
  • Perfectionnement 1+2 du 21 août au 30 août (55h)
  • Perfectionnement 2 du 28 août au 30 août (20h)

Ce séminaire, orienté essentiellement vers la pratique intensive, sera notamment animé par les deux grands maîtres de la verbo-tonale appliquée au FLE : Michel Billières, professeur à l’Université Toulouse Jean-Jaurès et Pietro Intravaia, professeur honoraire de l’Université de Mons-Hainaut. Depuis bien longtemps, et cela même durant les temps plus difficiles où la phonétique et avec elle la verbo-tonale étaient relayées aux oubliettes de l’enseignement du FLE, ces deux inséparables ont tant oeuvré pour transmettre cette technique aux nouvelles générations qu’on ne les présente plus ! C’est Michel Billières qui, durant une journée d’initiation à l’Institut français de Barcelone, m’a fait découvrir la verbo-tonale ; c’est Pietro Intravaia qui m’accueillait six mois plus tard au séminaire organisé à Mons par l’Université (séminaire auquel intervenait, comme il se doit, Michel Billières). Ils ont tous deux l’énorme qualité, non seulement d’avoir une longue et riche expérience en la matière, mais surtout de vouloir sincèrement la partager avec tous ceux que cela pourrait intéresser. Professeurs nous-mêmes, nous savons bien que les meilleurs enseignants sont les plus généreux.

L’objectif principal du stage est de transmettre un savoir-faire technique de type artisanal, qui peut difficilement s’acquérir en dehors d’une guidance personnalisée, d’un « compagnonnage » en tandem avec le formateur-praticien. La brochure du stage et la fiche d’inscription sont disponibles sur les sites internet de Pietro Intravaia et de Michel Billières. Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 15 avril et le nombre de place est limité à quinze. Je ne saurais trop vous recommander de vous inscrire dès maintenant !

 

Évaluation par les pairs

15 mai 2015

Pour compléter mon propos sur l’évaluation par les pairs, je vous invite à regarder l’excellente vidéo de Rémi Bachelet : il y explique tout ce qu’il faut savoir sur l’organisation et la pratique de l’évaluation par les pairs. Mais cette courte vidéo est aussi très riche d’enseignements –ou de rappels- pour les professeurs.

Après avoir résumé quelques notions fondamentales en matière d’évaluation par les pairs (intérêt pour l’apprentissage, rappel de la taxonomie de Bloom), il aborde dans la deuxième partie la question du commentaire (signes positifs ou négatifs, conditionnels ou inconditionnels) et de ses incidences sur la progression et la confiance de l’apprenant. Il traite d’ailleurs à cette occasion du cas de l’absence de retour, dont je parlais en décembre dernier après mon évaluation par mes pairs à la fin d’un MOOC.

Enfin, il explique comment, grâce à la « méthode sandwich », pair et professeur peuvent présenter un retour constructif pour chaque travail évalué.

 

 

 

Stage de perfectionnement en verbo-tonale du 24 au 28 août

25 mars 2015

Ancien stagiaire des formations en verbo-tonale organisées par l’Université de Mons, voilà déjà bien longtemps que je souhaiterais revoir et approfondir ma technique. Je m’en étais d’ailleurs ouvert à mon formateur Pietro Intravaia.

Personnellement, les années passant, j’ai souvent le sentiment de privilégier certaines techniques de correction et d’en négliger d’autres : pouvoir compter sur l’œil d’un expert qui diagnostiquerait ma propre pratique m’aiderait beaucoup. De plus, travaillant le plus souvent avec un public relativement homogène (hispanophone et catalanophone), une certaine routine s’est installée malgré moi : il me faudrait en sortir pour profiter pleinement des ressources de la méthode verbo-tonale.

Mais ce type de stage n’était malheureusement jamais proposé !

Pour la première fois, la Scuola Superiore per Mediatori Linguistici CIELS de Padoue organisera, du 24 au 28 août 2015, un stage de perfectionnement en phonétique corrective par la méthodologie verbo-tonale (niveau avancé) réservé exclusivement aux enseignants ayant déjà suivi une initiation à la méthode verbo-tonale.

Ce stage, orienté essentiellement vers la pratique intensive, sera animé par Magali Boureux, professeur au CIELS, Michel Billières, professeur à l’Université Toulouse Jean-Jaurès et Pietro Intravaia, professeur honoraire de l’Université de Mons-Hainaut. Son principal objectif est de transmettre un savoir-faire technique de type artisanal, qui peut difficilement s’acquérir en dehors d’une guidance personnalisée, d’un « compagnonnage » en tandem avec le formateur-praticien.

La brochure du stage et la fiche d’inscription sont disponibles sur les sites internet de Pietro Intravaia et de Michel Billières.

J’ai hâte d’y être !

Évaluation par les pairs : la note ne suffit pas !

13 décembre 2014

Le week-end dernier, j’ai terminé le MOOC « Enseigner et former avec le numérique en langues », en ligne sur la plateforme de France Université Numérique. Ce cours, qui durait quatre semaines, était proposé par l’université Stendhal de Grenoble. Il abordait quatre approches : les formations hybrides en langues, la télécollaboration, les outils de l’intercompréhension et l’exploitation du web social. Chaque semaine traitait d’une approche à partir de deux vidéos et d’une évaluation sous forme de questionnaire à choix multiple. Enfin, tous les participants (nous étions 4500) pouvaient échanger sur le forum et participer/assister aux hang-out hebdomadaires. Une évaluation finale venait clore la formation : nous devions préparer une tâche qui exploitait les ressources du web social et qui pouvait s’intégrer dans un dispositif hybride, dans un projet de télécollaboration ou dans une formation à l’intercompréhension.

Quel bilan tirer de cette expérience ? D’abord, j’ai été heureux de découvrir de nouvelles approches : pas tant celle de la formation hybride, que je connaissais déjà pour la mettre en pratique, que celles de la télécollaboration et de l’intercompréhension. Découvrir est le mot : on peut regretter qu’en raison du format et de la durée de ce cours les sujets soient traités trop superficiellement. De manière générale, c’est d’ailleurs un peu le reproche que je ferais aux MOOC (c’est ma troisième expérience en la matière). Mais un MOOC 2 est apparemment à l’étude et la bibliographie, en attendant, permettra de pallier mes lacunes et ce goût d’inachevé.

J’ai très peu participé aux forums mais lisais régulièrement et assez rapidement les commentaires des participants : en général, les forums ne m’intéressent pas plus que ça et je trouve que j’y perds mon temps. Peut-être ai-je tord. Les hang-out ont généralement réuni des intervenants intéressants, aux expériences variées.

Les évaluations hebdomadaires étaient bien faites, ce qui n’était pas gagné au vu du format choisi (questionnaire à choix multiple). Pour les deux MOOC précédents, j’avais dû parfois répondre à des questions trop faciles voire relativement stupides et qui, de toute façon, à mes yeux, ne validaient absolument rien. Cette fois, je dois dire qu’il me fallait de temps en temps revoir la vidéo ou relire la transcription pour pouvoir répondre, cela m’obligeait donc à réviser un point qui m’avait échappé. Il reste que ce ne sont que des QCM, mais peut-on proposer autre chose ?

La tâche proposée, bien en rapport avec le sujet, ne représentait pas trop d’heures de préparation sans être non plus ridiculement simple. L’évaluation finale, faite par les pairs, était aussi une première pour moi (les autres MOOC organisaient un QCM final). J’en attendais beaucoup, peut-être trop, car mes pairs m’ont un peu déçu ! Pour justifier leur note, ceux-ci pouvaient (c’était optionnel) laisser des commentaires dans chaque section de la grille d’évaluation puis un commentaire général. Or seul un de mes pairs a pris le temps d’un petit commentaire général de 2 lignes ! Je ne sais pas quelle en est la raison. Excès de modestie ? Manque de temps ? Manque d’intérêt ? Ou bien croyance en la note, qui dit tout et se suffit ? Dommage parce que cette note ne m’intéressait pas du tout ; en revanche j’aurais aimé lire des observations plus nombreuses et plus détaillées : personnellement, et je ne crois pas être seul, c’est ce qui m’aide à apprendre. Bref, un très bon MOOC mais peut-être faudrait-il rendre les commentaires « obligatoires » lors des éditions !

Stage de formation à la méthode verbo-tonale

6 mars 2014

Du 2 au 11 juillet prochain, le CIPA (Centre International de Phonétique Appliquée de Mons, Belgique), l’Université de Mons (Faculté de Traduction et d’Interprétation et Laboratoire de Phonétique) et la Universitat Autònoma de Barcelona (Facultat de Lletres et Institut de Ciències de l’Educació) organisent, en collaboration avec la Scuola Superiore per Mediatori Linguistici CIELS de Padoue, un stage de formation à la méthode verbo-tonale de phonétique corrective et d’enseignement de la langue orale.

Ce stage existe depuis de nombreuses années ; c’est d’ailleurs grâce à lui que j’ai pu me perfectionner à cette méthode voilà déjà 10 ans. Je vous le recommande si vous vous intéressez à la méthode verbo-tonale, c’est vraiment à ne pas manquer. Cette année, pour la première fois, la formation aura lieu à Padoue : l’occasion, en plus, de visiter une belle région ! Vous pouvez consulter toutes les informations sur le site du CIPA ou sur celui de l’Institut italien.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...